Y aller ou pas?


dave's lobster 
 Queen's Landing, 1707 Lower Water Street Halifax, Canada 

Dave's Lobster - Halifax, NS, Canada. Dave's Lobster HalifaxHalifax un jour de pluie, ça peut arriver.
Comme on a fait 6000km pour venir là, on va chercher à s'occuper. On file au musée de la marine atlantique, sur le port. Pas inintéressant d'ailleurs.

Et puis il faut manger. Tout un tas de propositions sur le port. Poutine, pizzas, hamburger... rien d'engageant. Même les lobster rolls de Dave nous donnent à penser "fast and trash food". Mais tourisme et l'enfant qui m'accompagne obligent, le choix se porte sur Dave et ses lobster rolls. Dave à pris la peine d'écrire sur sa façade "The ultimate lobster rolls", mais on ne me l'a fait pas.

Peu de choix, je passe quand même ma commande. Un peu cher. Oui, à emporter. Dans un sac papier, rien d'étonnant.

Et puis tu mords dedans. Parfait. Oui oui, parfait!

Ultimate, je ne sais pas, mais vraiment bon, frais, goûtu...

thelocal.jpgAlors si vous trainer sur le port d'Halifax, ou il n'y a pas de marins qui chantent, passez chez Dave manger ses superbes sandwichs au homard.











                                                                                                                                                                                                  


The Landing Oyster House and Pub  
 1327 Port Hill Station Rd, Tyne Valley, PE C0B 2C0 - Canada   (902) 831-2992

 
 

Si trouver Richard's eatery (voir dessous) relève un peu de la chance, il faut plus que de la chance pour tomber sur The Landing Oyster House.

On ne tombe pas sur The Landing House parce qu'on ne va pas à Tyne Valley. Pas sans le faire exprès.

Il faut qu'il soit tard, qu'on ait faim et que l'on ne veuille pas finir dans le plus mauvais burger du monde. Il faut être au fin fond de l'ìle du Prince Edouard, dans un camping où l'on redoute l'arrivée des moustiques. Il faut avoir laissé derrière nous des "restos" trop touristiques. Il faut se rendre compte qu'il n'y a plus rien autour de nous depuis des kilomètres. Il faut que, assommé de désespoir, prêt à diner d'un restant de pain et de Nutela, Thomas affronte les premiers moustiques du soir pour quémander une info précieuse: Y-a-t-il un restaurant quelque part?

Il parait que oui.... aye!!!

Le coeur de la consanguinité accadienne, les jeunes en voitures bruyantes qui jouent à qui démarre le plus vite en levant le poing très fort pour fêter une vaine victoire, un resto où l'on se dirige affamé, mais méfiant.

Et puis l'accueil typique, je veux dire chaleureux. Et des plats aux fruits de mer pas incroyables, mais simples et bons (soupe de fruit de mer (Mom's choice), moule à l'ail, pain à l'ail...) et des desserts fait maison à tomber par terre (Granny's carrot cake, rhubarb cheese cake in a jar...). Trop sucrés, mais bon, c'est l'amérique du nord!

Donc, rappelez-vous, si vous venez visiter l'Île du Prince Edouard, laissez vous mourir de faim, et venez découvrir par hasard, au bout d'une course désespérée, The Landing Oyster House and Pub.  




                                                                                                                                                                                                  


Richard's eatery 
9 Covehead Wharf, Stanhope, PEI, - Canada  902-672-3030

The RestaurantBon, bien sûr, il faut en préambule aller sur l'Île du Prince Edouard (PEI pour les anglophones, dire pihiaille), ce qu'on ne fait pas tous les midis pour manger en vitesse. Sauf si on habite à côté, ce qui n'est pas le cas de beaucoup de monde.

On mange sur le pouce, sur place ou take away. Un conseil, manger sur place, parce que à emporter, on tombe forcément sous le coup de la frustration. On ne peut pas en reprendre.

On ne parle pas du service, aucune importance, on est pas là pour ça. On est là pour le Parc National, une étape dans le petit port de Covehead, après la baignade et les méduses.

On se rappelle des (très) mauvais burger engloutis la veille dans un camping, harcelés par les moustiques, on est encore un peu de mauvaise humeur. On commande sans trop y croire des burgers de homard, des Rolls de homard, des presque n'importe quoi de homard... sans trop y croire, mais quand même plein d'espoir.

On tahe away, puis on make a stop près d'un lac, sans moustique, miracle, on ouvre les boîtes en carton compostable, surprise, c'est appétissant. Et c'est bon, mais que c'est bon. Et comme en plus c'est pas cher...

On aurait dû manger sur place, pour en reprendre. 






                                                                                                                                                                                                  

L'AUBERGE SAINT LAURENT 
1 rue de la Fontaine - 68510 Sierentz - 03 89 81 52 81

Admettons, je dis bien admettons, que vous soyez coincés entre Bâle et Mulhouse. Que vous cherchiez un restaurant pour une soirée gastronomique. Ne faites pas comme moi. Ne passez pas des heures sur internet à désespérer. Allez directement à l'Auberge Saint Laurent.

Extérieur typique pour un intérieur classique, sage et bourgeois sans surprise, à la hauteur de l'accueil. C'est le sommelier qui apportera la première touche de vrai plaisir. Il sait nous écouter, semble nous comprendre et installerait même ce que l'on pourrait prendre pour une petite complicité genre: "on s'est bien compris". Comme on ne le reverra pas d'ici la fin du repas, cette complicité s’évanouit. C'est bien dommage.

Service discret, un peu trop impersonnel, oublié dès que l'on goûte l'amuse bouche. Ma bouche ce serait bien laissée amuser un peu plus longtemps tellement c'était bon.
Comme le service, la cuisine est un peu trop impersonnelle. Un peu trop classique. Mais attention, très réussie. Foie gras, pigeonneau, velouté de pomme de terre, homard (juste raidi le homard)... je me répète, classique mais très réussie.
J'aime manger peu salé. À l'auberge Saint Laurent, on sale plus que moi. C'est un peu dommage.

Le dessert, chocolat menthe. Je l'aurai aimé plus contrasté. Fort en chocolat mais trop tendre en menthe. Et surtout, oh surtout, beaucoup trop copieux. On n'est pas obligé de tout manger, certes, mais c'est mon côté classique: On ne va pas jeter.

Petite touche sympathique: ils ont pensé, sans que je le rappelle, à exhausser le souhait spécial que j'avais exprimé sur ma réservation internet. Ce n'est pas si courant.

Je me relis et je me dis que mon article est moins positif que je le souhaitais. Sans doute parce que j'aime l'originalité et les surprises. À l'Auberge Saint Laurent, pas de surprise. Même le prix est raisonnable, et là, c'est une qualité.




                                                                                                                                                                                                                                                                                 




LE VERRE À MONIQUE 
19 rue des - Savoises - +41 22 320 23 07

Verre à Monique DRD'extérieur, ça ne ressemble pas à grand chose. Et à l’intérieur ce n'est pas très confortable. Et ce n'est pas des plus sympathique.
Mais voilà enfin un bar à cocktail où l'on n'est pas obligé de se ruiner pour boire un verre. Le choix est large, la qualité est très honorable et le rapport qualité prix est parfait. Même la musique, oui, même la musique est juste comme il faut.
Si l'on est nombreux, il vaut mieux réserver, l'endroit n'est pas très grand.
Allez-y, n'hésitez pas.

                                                                                                                                                                                                                                                                                 



FMR - Funky Monkey Bar 
9 rue du Stand - Genève - +41 22 700 19 26

Hourra, j'ai trouvé un bon burger à Genève!
Cher bien sûr. Mais la qualité, ma bonne dame, ça se paye.
Oublions leurs frites maisons qui sont là pour nous convaincre que maison et bon ne vont pas forcément de paire.
Oublions que c'est moche à vouloir être contemporain branchouille.
Oublions que c'est assourdissant de musique techno de bas étage.
N'oublions pas de réserver car c'est complet.
N'oublions pas que c'est fermé le dimanche, même si le site internet dit l'inverse.
Oublions que ce n'est pas le meilleur endroit pour passer un moment sympa.

Tout à coup j'y pense: ils font des livraisons à domicile


                                                                                                                                                                                                                                                                                 



Un petit séjour à Paris. plaisir et déceptions.


Ferdi:
 32 rue du Mont Thabor - 75001 Paris - 01 42 60 82 52


Si on en croit la rumeur, c'est le meilleur burger de Paris. Alors bien sûr, on veut mordre dedans. C'est déguisé en lieu sympa pour bobos détendus, mais c'est surtout trop petit et stressant avec des tables trop sérrées. Du coup j'ai mangé avec les fesses des visiteurs qui frôlaient mon assiette. Les serveurs se plaignent parce que le client veut manger du Burger, alors que ce n'est pas un resto à Burger. Ah bon, je croyais. En tous cas leur réputation est basée là-dessus. J'ai gouté à leur réputation. La viande est bonne... mais on ne va tout de même pas s'extasier parce que la viande est bonne. Assez normal non? Le reste est au mieux banal.
18€ le Burger sans accompagnement, voilà qui n'est plus du tout banal.
Comme il faut obligatoirement réserver pour se faire vider le porte-monnaie, ne vous embêtez pas à téléphoner et passez votre chemin.

Dernier détail, le verre de mauvais Rioja est à 7€. On ne change pas une méthode qui gagne.

Pourtant c'est plein me direz-vous? Oui, et Amélie Nothomb vend des livres!


 
Da Rosa
da rosa Vendôme. 7, rue Rouget de Lisle - angle rue du mont thabor Paris 75001  - 01 77 37 37 87
da rosa St-Germain. 62, rue de seine Paris 75006  - 01 40 51 00 09



Pour le vin et le "picotage" préférez juste en face le Da Rosa: Bar à vin, épicerie fine, resto... Un peu plus chic, vraiment sympa, vraiment tranquille et vraiment bon. Des vins parfaits à un prix parfait, du jambon qui fond dans la bouche, du houmous qui me rappelle le Liban. Pas testé le resto, mais s'il est à la hauteur du reste! Il y a deux ou trois Da Rosa dans Paris. Cherchez les!






Aux saveurs du marché  
73 avenue Niel, 75017 Paris - 01 44 40 28 15

On cherchait où faire un brunch. C'est facile, on questionne internet: meilleur brunch de Paris?. Très vite on trouve ce resto qui donne envie, même si c'est un peu cher.
Il y a des endroits dont on n'a pas envie de dire du mal, mais dont il est impossible de dire du bien. Pour faire court, disons que dès que le chef aura appris à gérer un buffet, on pourra parler de qualité. Avant ça...


Pourtant c'est plein me direz-vous? Oui, et Amélie Nothomb vend des livres!




Big Fernand
Big Fernand "Montorgueil" - 32 rue du Saint-Sauveur - 75002 Paris
Big Fernand "Poissonnière" - 55 rue du Faubourg Poissonnière - 75009 Paris
Big Fernand Lyon - 36 rue Ferrandière - 69002 LYON




bigfernand-2.jpg
Finalement pour le Burger, il y a Big Fernand. C'est du fastfood de belle qualité Il joue sur une image jeune, dynamique et rustique. Une sorte de franchouillard canadien sympa. C'est bon, vraiment bon!
Attention il y a vite du monde et les horaires d'ouvertures sont restreintes. Arrivez le plus tôt possible, ça se rempli très vite.







La boutique jaune 

27 rue des Rosiersl, 75004 Paris - 01 42 72 78 91

Pas un resto, pas très sympa, pas du tout chic, vieillot et familiale. Plutôt une boulangerie pâtisserie traiteur. Tout ça version on ne peut plus Yiddish, rue des Rosiers c'est banal. On peut acheter à l'emporter ou consommer sur place dans des assiettes en plastique s'il y a de la place. Rentrez à l'intérieur et je vous mets au défi de ne pas vouloir tout gouter. Il faudra que j'y retourne!

Dommage qu'ils gâchent leur savoir faire familiale par un micro-onde bien malvenu et si peut traditionnel.





Il y a aussi le restaurant du Bon Marché qu'il est bien inutile de fréquenter et le loir dans la théière où je ne suis pas sûr qu'il soit nécessaire de faire la queue avant d'y manger un gâteau, même s'ils sont très beaux et pas mauvais du tout. Allez plutôt voir L'ébouillanté, ses jus de fruits chauds et sa jolie terrasse, il y a plus de chance d'être content.

L'ébouillanté - 6 Rue des Barres - 75004 Paris - 01 42 74 70 52






                                                                                                                                                                                                                                                                                

Le réservoir 
62-64 boulevard Saint-Georges - Genève - +41 22 320 68 03

Déjà quand on rentre, on se dit qu'on s'est trompé d'endroit.
Puis, lorsque le serveur de cette cave à vin ne comprend pas notre demande de vin blanc minérale, on est pris d'un petit malaise. Le patron vient nous sauver, lui a compris: il nous propose de l'eau minérale.
On aurait peut-être dû en rester là!
Des entrées moches et grasses dans de la vaisselle cassée.
Un manque d'imagination et de talent, un manque d'envie, un manque de connaissance, un manque de savoir faire....
Le serveur le plus nul de la ville est très sympathique, à en devenir presque touchant, ce qui fait qu'au moment de partir, j'ai même envie de lui dire au revoir.
Je n'ai pas vu l'addition... Et c'est tant mieux. Mais les prix sur la carte étaient exorbitants.

                                                                                                                                                                                                                                                                                

Café du Théâtre 
3 rue du Théâtre - 1870 Monthey - +41 24 471 79 70

Ni la ville un peu moche de Monthey (Suisse, Valais), ni la pluie, ni le froid, ni le groupe de soiffards trop bruyants, ni la cuisine un peu trop compliquée, ni mon dégoût de la chasse n'ont réussi à diminuer mon plaisir de manger pour la première fois du chamois sauvage. Rassi sur l'os m'a-t-on précisé.
Sauvage et tendre, un contraste qui envahit le palais. J'y pense encore. 24 heures plus tard, le goût rassi encore dans ma mémoire. Avais-je déjà mangé une meilleure viande?
Ne leur reste qu'à faire confiance à leur produit plutôt que de vouloir complexifier inutilement, et même au détriment du goût.
Un jeune sommelier-serveur sympathique et compétant qui n'hésite pas à offrir des "petits" desserts à tout une table. Une addition qui oublie les apéritifs...
Si vous êtes perdu à Monthey et que vous avez un peu d'argent devant vous, essayez, vous ne serez pas déçu. Ce n'est pas si souvent.

                                                                                                                                                                                                                                                                                

Kakinuma 
3 rue Henry Blanvalet - 1207 Genève - +41 22 735 47 11

J'ai perdu un pari. Le gage: un bon resto.
J'ai ouvert des guides, j'ai cherché sur le net et j'ai trouvé le meilleur japonais de Genève.
J'aime beaucoup la cuisine japonaise.
Les restaurants japonais font surtout des sushis. Celui-ci propose aussi d'autres plats cuisinés. Exactement ce que je voulais.
Le resto est un peu moche, mais ça j'étais prévenu. Le service est un peu nul mais reste sympathique. Un petit amuse bouche minable et miséreux. Les plats sont bien présentés, ça réconforte. L'entrée est agréable mais ne laisse pas un souvenir impérissable. Le plat est moyen je l'attendais grandiose. C'était grossier, gras et pâteux.
Comme c'est le meilleur japonais de Genève, le prix est à la hauteur de la réputation.
J'ai l'impression d'avoir perdu mon pari deux fois.


                                                                                                                                                                                                                                                                                



Le Sathonay 
34 rue Sergent Blandan - 69001 Lyon - 04 78 98 73 59

Il est jeune, tout en longueur bien que pas grand, cheveux un peu longs et frisés, lunettes d'intello et sourire de celui qui est content d'être là.
Il est dynamique, il est drôle, il est sympathique, il cherche à expliquer ce que sont ces drôles de plats lyonnais avec presque une petite gène.
On se demande un peu ce qu'il fait là, dans ce bouchon lyonnais plutôt classique, fort en goût, trop copieux, aux produits très corrects. Il est à peine crédible lorsqu'il parle de la qualité du tartare. On le croit volontier lorsqu'il propose de réfléchir avant de commander un tablier de sapeur.
Le restaurant était bien, le serveur était vraiment le petit plus agréable de la soirée.

                                                                                                                                                                                                                                                                                

La maison de Celou 
Impasse de l'Alouette - 84470 Chateauneuf de Gadagne - 04 90 16 08 61

Une terrasse sur des remparts. Une vue exceptionnelle sur le Ventoux. Une entrée par une petite impasse. Une carte réduite qui change chaque mois. Des produits frais. Des prix tout à fait raisonnables.
Alors, qu'est ce qui fait que l'on repart sur sa faim?
Un manque de caractère? Un manque de finesse? Un manque en tous cas.
Peut-être à l'image du service, qui à force d'être discret, est absent.

Mais soyons clair, le rapport qualité/prix est excellent, alors ne boudons pas notre plaisir.

                                                                                                                                                                                                                                                                                 



Par hasard, j'ai mangé dans un resto à Port Camargue.
J'allais faire un petit article méchant quand tout à coup je me suis dit:
N'allez pas à Port Camargue! C'est plus sûr.



                                                                                                                                                                                                                                                                                



Le festival d'Avignon? N'y allez pas.
Mais si vous y aller quand même, voilà quelques avis qui n'engagent que moi.


Chez Lulu  
6 place des chataignes - 84000 Avignon - 04 90 85 69 44

Chez lulu de nuit Pendant le festival c'est bondé. Le reste de l'année c'est plein, ou presque. Mais pourquoi diable? Peut-être parce que c'est bon, qu'ils utilisent des produits frais, qu'ils savent les préparer et qu'en plus ce n'est pas cher. En été, la terrasse est un peu petite et bruyante. Faut dire qu'il y a du passage. Passez vous aussi, et arrêtez-vous.

 
L'épicerie 
10 place Saint Pierre - 84000 Avignon - 04 90 8274 22

Sur la très belle et calme place Saint Pierre. Même si durant le festival on n'évite pas les parades plus mauvaises les unes que les autres.
Légèrement plus cher que "Chez Lulu", mais très abordable quand même. Pour une cuisine approchante en qualité. Je trouve les assiettes et les préparations un peu surchargées, mais il y en a qui aime ça. Le midi, si vous n'arrivez pas trop tard, vous pourrez même profiter de l'ombre des parasols et de la fraicheur (toute relative) de l'église Saint-Pierre que vous ne manquerez pas de visiter. Manquerait plus que ça!



La Princière
23 place des Corps-Saints - 84000 Avignon - 09 80 37 58 06
Tout le monde le sait, l'été à Avignon la chaleur est insupportable. Tout le monde le sait, la place des Corps-Saints est un des hauts-lieux populaire de la ville. Alors allez immédiatement déguster une glace sur cette place. Attention, c'est tout petit. Attention peu connu, ça n'a qu'un an. Attention des glaces artisanales aux produits locaux. Une tuerie. N'essayez même pas d'aller ailleurs. Sinon, ça ne sert à rien de me lire. 





Olivero
23 place des Corps-Saints - 84000 Avignon - 09 80 37 58 06 

Tôt le matin, revenez sur la place des Corps-Saints. Déjà il y a moins de monde et vous pourrez voir la place. Ensuite vous pourrez vous asseoir à la terrasse de la boulangerie (oui à Avignon, durant le festival, même les boulangeries ont une terrasse) et prendre un petit-dèj. Et vous commanderez des pains au chocolat (ou des croissants). Et comme déjà dit plus haut: Une tuerie. N'essayez même pas d'aller ailleurs. Sinon, ça ne sert à rien de me lire. 



Le Chapelier Toqué
71 rue Guillaume Puy - 84000 Avignon - 04 90 82 29 01

C'était un conseil...
Et il ne faut pas tous les suivre. Sauf les miens.
Déjà, notre réservation en terrasse n'a pas été réservée. C'est bien la peine d'être prévoyant. Et puis c'est assez moche. De plus le service est... comment dire pour être précis.... minable. Et puis la cuisine est noyée sous une tonne de sauce abondante, trop sucré, trop acide, trop... Tiens ça pourrait presque faire penser au grand M.
L'endroit jouit pourtant d'une bonne réputation. Mais à quoi ça tient une réputation.
Allez vous embêtez pas, mangez ailleurs!


                                                                                                                                                                                                                                                                                



La Pagerie 
12 rue de la libération - 74240 Gaillard - 04 50 38 34 00

restaurant terrasse Gaillard 74 Haute-SavoieSi on oublie Gaillard, si on oublie le cadre et si en plus on réussit à faire abstraction d'un service médiocre, alors on trouve à La Pagerie une cuisine qui varie entre le très bon et l'excellent.
Des produits frais, très bien préparés, une cuisine élaborée, subtile, et quelques petits entorses au goût pour favoriser le visuel.
 
C'était la 3ème fois. La moins bien. Quelques modifications regrettables:
- Plus de carte, mais des menus trop uniformes qui déçoivent un peu, surtout lorsque l'on aime prendre le menu "surprise" qui du coup, ne l'est plus.
- Plus de plateau de fromage, mais un bout d'ardoise (je ne supporte plus ces ardoises) sur lequel sont déposés 4 trop petits morceaux de fromage, certes très bons, mais bien tristes. Disparu le plaisir du choix.
- Un dessert manifestement préparé trop à l'avance, trop froid, avec des fruits même pas moyen.

Le chef essaie d'optimiser son inspiration, peut-être aussi de réduire ses coûts. Je le comprends, mais je le regrette.

Tout de même, allez-y. Le plaisir surpasse les déceptions et il ne faut pas hésiter à s’arrêter dans ce restaurant qui ne fait pas envie tant que l'on ne lit pas la carte.  

  



                                                                                                                                                                                                                                                                                



L'Evento 
50 rue du stand - 1205 Genève

Lorsque l'on passe devant, on est attiré par l'aspect chic et branché qui vous donne l'impression de plonger dans le luxe décontracté.
Lorsque l'on rentre à l’intérieur, très vite l'aspect chic laisse la place au "cheap". M'as tu vu!
Lorsqu'on y mange, on est séduit par les produits puis on se demande pourquoi personne ne sait les préparer.
Lorsqu'on y reste un peu on est assailli par un DJ très mal venu et peu inspiré.
Lorsqu'on s'en va, l'addition est un peu comme le plaisir qu'on y a pris: pas si élevé que ça.
Mais loin d'être bon marché.
Cherchez ailleurs!  


                                                                                                                                                                                                                                                                                



Belle Île - crêperie 
7 place de la victoire - 63000 Clermont-Ferrand

C'est pas très beau, pas très sympa, un peu triste.
Mais si l'on cherche absolument un endroit pour manger un petit truc pas trop cher et que l'on est coincé à Clermont-Ferrand, essayer cette crêperie.
C'est encore ce que j'ai trouvé de mieux.
L'autre option : N'allez pas à Clermont! 





                                                                                                                                                                                                                                                                                



COLDAMPF'S & COMPANIES
Prinzenstrasse 85d - Kreutzberg - Berlin
Dernier soir à Berlin.
Fatigué, beaucoup marché, il neige, il y a du vent.
Pas envie de re-sortir. Mais bon, la faim est là.
On veut aller au plus vite.
Juste avant de descendre dans le métro on passe devant une boutique encore illuminée. Comme souvent à Berlin il s'agit d'un concept store. Autour de la cuisine et du vin. Donc on peut y manger, au milieu des articles de cuisine, des bouquins.... C'est très bo-bo, très tendance, c'est pas fait pour me déplaire.

La carte, en Allemand, n'est pas très claire, donc pas très excitante. L'accueil non plus à première vue.

Puis tout change. Un grand Allemand sympathique et rougeaud nous explique (en Anglais) gentiment qu'il s'agit d'une soirée spéciale. Deux chefs de retour au pays après quelques années en Asie proposent ce soir, et ce soir là seulement, un repas dégustation exceptionnel.

On nous vante les chefs et l'excellence de leur cuisine. On se laisse tenter, on est comme ça: gourmands et aventureux. Nous voilà partis pour un repas gastronomique que l'on attendait pas.

Un Reisling Allemand assez parfait juste avant l'arrivée d'un amuse gueule original, excitant, ça commence bien.

Puis petit à petit les plats (7 plats dessert inclus) se sont succédés, baissant à chaque fois en qualité pour finir par un dessert tellement nul que c'en était ridicule. On a rit. Un caca! ça ressemblait à un caca. Ou un suicide,ou du sabotage!

Je ne sais pas ce que vaut cet endroit puisque le repas servit ce soir là était préparé par des invités. Ce lieu donne envie, mais l'expérience est malheureuse. Et des lieux comme ça à Berlin, ce n'est pas ce qui manque. 





                                                                                                                                                                                                                                                                                



BABEL
Kastanienallee 33 , 10435-Berlin
N'allez pas à Berlin juste pour ça.

Mais si vous passez dans le quartier, si vous êtes attirés par un restaurant populaire, simple, bon et pas cher, allez manger libanais chez Babel.
En hiver, sans la terrasse, c'est petit et bondé.
C'est fort en goût, ça ne fait pas dans la finesse, mais on ne vient pas là pour ça.
Petit plus de la déco approximative: deux grands posters du Ché. Je ne sais pas ce qu'il fait là, mais ça m'a fait sourire.




                                                                                                                                                                                                                                                                                



SALON DE THÉ LADURÉE
60 rue du Stand, 1204 Genève
Bien sûr on a l'image chic, tout de même mémère à chienchien, mais qui est redevenue très branchée.

Faut dire ce qui est, les macarons sont bons même si, là comme ailleurs, l'industrie est passée par là.
cliquez ici

Mais alors le salon de thé, celui de Genève en tous cas, ce n'est que poudre aux yeux et sentiment d'arnaque. Pas besoin d'être un spécialiste pour reconnaitre que la pâte à choux de l'éclair à la pistache est décongelée. Peut-être depuis quelques jours!

Pas besoin d'être un spécialiste pour savoir que tout ça est beaucoup trop cher. Que l'on paie une marque, mais pas la qualité du luxe qu'on espère.




                                                                                                                                                                                                                                                                                



Des restaurants sur les plages de Saint Gilles les Bains à la Réunion


À Saint Gilles les Bains, station balnéaire de La Réunion l'on est sûr de ne pas trouver de requin dans l'eau, on n'est pas à l'abri d'en trouver quand on veut passer à table. Nous en avons essayé 3 aux cartes à peu prêt semblables. Dans tous les cas, choisissez la cuisine faite avec des produits locaux (tartare de poisson...) et évitez les produits congelés (crevettes, St jacques,...) pas meilleurs qu'à la maison.


La Varangue du lagon Chez Denis 
 Il y a celui qui ne se la "pète" pas (avec un nom pareil...). Qui ajoute à un cadre naturellement agréable une terrasse à l'abri de la chaleur, un peu d'espace entre les tables, et sans doute le service le plus "sympa". Un très bon rapport qualité prix.






 
La petite vague
Il y a celui recommandé par les locaux. Celui qui sait que ça marche. Qui vous montre qu'il est surbooké, que le travail sur la plage c'est pas facile et que "ma pov'dam', c'est pas ce que vous avez commandé, mais c'est tout ce qu'il nous reste." Donc service minable pour des plats moyens... ou pire si on a pas de chance. Le prix n'est donc pas aussi bas qu'il le devrait. Si l'on veut être déçu, c'est le bon choix.



La bobine
Restaurant la Bobine noyé dans un oasis de verdure Il y a celui qui est en tête des guides. Décrié par les locaux, voir accusé des pires maux. Celui qui ne brille pas par sa sympathie mais cherche à être honnêtement efficace (c'est qu'il y a beaucoup de monde). Celui qui est un peu plus cher. Celui qui sert, de loin, les plus belles et les meilleures assiettes. Des plats plus riches, plus subtils, plus frais.




Dans tous les cas on vous offre à la fin du repas  le rhum arrangé. Dans tous les cas ça ne vaut rien.



                                                                                                                                                                                                                                                                                



La table de Didier

quartier St Pons Les Mûres - 83310 Grimaud




LA TABLE DE DIDIERUn accueil formidable,
et des viandes irréprochables.  Mais le cadre est quelconque 
et les prix sévères.

La qualité se paie, mais à ce prix là, on peut attendre un peu plus de gastronomie.

Allez-y pour la viande et pour l'accueil chaleureux
pour le reste....



                                                                                                                                                                                                                                                                                



Luigia
 24A rue Adrien Lachenal - Genéve -




Les meilleures pizzas de Genève disent-ils !
Tu parles !
Ne font pas la différence entre  ce qui se met sur la pizza avant cuisson ou après cuisson. Résultat : des trucs tout rabougris ou même carbonisés (pauvres feuilles de basilique).
Dommage, parce qu'ils utilisent de bons produits pour la garniture.
Voilà qui explique la pizza la moins chère à 23CHF et la plus chère à 49CHF (oui, oui, 49). Pas mal non?

Je pense qu'ils ont fait une petite erreur dans leur communication. Ils ne voulaient pas dire la meilleure pizza, mais la plus chère pizza de Genève

Alors faites ce que vous voulez, mais pour moi, c'est mort!



                                                                                                                                                                                                                                                                                



Chez Quartier
 24 rue voltaire - Genéve


À chaque fois c'est pareil. Je dis "encore chez Quartier!"
Une fois sur place, c'est toujours agréable.
Pour un brunch très ludique, avec souvent un grand choix de petits sandwichs (très suisses), tartes, viennoiseries....
On rempli son assiette soi même, 1 fois, 2 fois, 3 fois... Tellement tentant. Le plaisir de "picoter".
Juste avant de partir, il faut passer à la caisse et faire un effort de mémoire. Se rappeler ce qu'on a mangé, bu, pendant que l'addition gonfle.
À ce moment là on se rend compte qu'on a été un peu trop gourmand.

Attention, c'est souvent plein et on ne peut pas réserver. Ce ne doit pas être une raison pour ne pas y aller.



                                                                                                                                                                                                                                                                                



À deux pas du potager
 46 rue Edmond Delteil, 84000 Avignon. Tel: 04 90 85 46 41


Drôle de pari que de créer un restaurant dans ce quartier improbable d'Avignon.
Mais pourquoi pas? Le look n'est pas à mon gôut, mais ça fonctionne.
Et l'assiette?
On navigue entre le bien et le totalement parfait.
Certains plats sont juste de la très grande cuisine, avec des produits frais, souvent sortis du jardin.
Une note toute spéciale pour les sorbets 100% fruit, ou encore les raviolis de fraises ou framboises.
Et puis la gentillesse de Didier Mariani qui vous raconte avec plaisir le plat qu'il vient de vous cuisiner. Il sera heureux d'une petite discussion.
Un désaccord cependant sur la cuisson que je trouve souvent trop prononcée.

Le rapport qualité prix est irréprochable. Pour 50 euros vous vous offrez une excellente qualité.




                                                                                                                                                                                                                                                                                


  L'auberge du cheval blanc

C'est rapide.
On y a fait un brunch, parce qu'on aime ça.
C'était :
Sans idée, sans caractère, sans goût, sans plaisir, au mieux comme un petit déj dans un hôtel VRP dont personne ne serait fier.

Donc, y aller ou pas?
Surtout pas!
Et en plus c'est cher!!!!


                                                                                                                                                                                                                                                                                


 11 rue du vieux sextier, 84000 Avignon. Tel: 04 84 15 82 71
AVITUS

Déjà l'année passée.
Mais cet été encore plus. Mon rendez-vous après le travail.
Accueil sympathique, chaleureux, amical.

  





Et du vin, toujours parfait
Faites votre choix, ou laissez faire Arnaud, il vous comblera.

J'oubliais, Avitus n'est pas qu'un bar, Arnaud n'est pas qu'un barman.
Avitus, c'est une cave, Arnaud est un caviste. Vous pouvez donc repartir avec les bouteilles de votre choix pour les déguster à la maison.


Y aller, oui, y aller à chacun de vos passages à Avignon



                                                                                                                                                                                                                                                                                 


 
 Place du Cirque 1 1204 Genève, Suisse 022 328 12 70

 Le Remor, le terrible Remor... Je n'aime pas y aller.
Trop fréquenté, pas si bon que ça, pas sympa. Tout le monde adore, et je ne sais pas pourquoi!

Et puis, envi d'une glace. J'y vais à reculons, presque forcé, encouragé en tous cas.

Et divine surprise.

Des glaces extras, simples mais pas communes, très gouteuses. parfaites!
Et avec ça, un "rosé pamplemousse". C'est à dire un rosé, très frais, forcément, avec du jus de pamplemousse.
Croyez moi, quand il fait chaud, pourquoi boire autre chose!
Peut-être un thé glacé au café. C'est top.

Et le service reste ce qu'il a toujours été, rien.

Alors y aller ou pas ? Oui, pour les glaces et quelques bidules à boire.
Pour le reste, cherchez un autre restaurant.




1 commentaire:

  1. Bravo pour ce petit catalogue d'adresses gustatives avignonnaises. Jolie sélection avec des propositions bien variées et des commentaires savoureux. Ca donnerait envie de faire un tour par là bas, tiens...

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser une TRACE de votre passage.